Mon nouveau blog sur le référencement naturel

juin 18th, 2012

Le format de ce blog sur un sous domaine de mon site personnel n’est pas vraiment approprié. (Preuve en est le rythme de publication des billets qui est au plus bas depuis 2009 !)

Je vous propose donc de suivre les dernières techniques de référencement sur le site de mon agence de conseil en référencement : Propulseo.

Partager cet article
[del.icio.us] [Facebook] [Google] [Technorati] [Email]

Faut-il continuer à optimiser son référencement ?

septembre 15th, 2009

Lorsque l’on contrôle ses positions sur les grands moteurs de recherche on a souvent envie de faire de suite mieux en référencement. On se lance alors souvent dans des suroptimisations sans queue ni tête.

Les algorithmes des moteurs de recherche évoluent et vos positions avec. Si vous ne transgressez aucune des rêgles énoncées par les moteurs (voir Guidelines), il n’est peut être pas utile de chercher de nouvelles techniques de référencement. Et ce, même si vos positions semblent dégringolées.

On se pose toujours la question suivante: faut-il que je redouble d’efforts pour améliorer mon classement dans les résultats de recherche ?

Or, les mise à jour des algos sont parfois complexes à déployer et vos positions varient pendant plusieurs jours. Beaucoup de webmasters constataient ces mouvements lors des fameuses Google Dance. Ce qui déchainait les passions sur de nombreux forums. Je pense qu’il n’est pas obligatoire de se torturer l’esprit dès qu’une position change.

Une stratégie de référencement se joue sur le long terme, suivre ses positions doit se faire en prenant en compte la moyenne de vos position et éventuellement l’écart type pour voir si quelque chose n’est pas entrain d’impacter votre référencement. Avant toute décision hâtive, préférez poser des questions sur les forums pour webmaster et toujours vous référer à votre stratégie de long terme. EN clair, mieux vaut prendre son temps avant de foncer la tête dans le guidon et refondre ses pages, meta et title.

Partager cet article
[del.icio.us] [Facebook] [Google] [Technorati] [Email]

L’intérêt de l’optimisation de la balise meta description

juillet 29th, 2009

Depuis quelques années maintenant, la balise meta description n’est plus utilisée par la plupart des moteurs de recherche pour classer les sites. C’est à dire qu’elle ne constitue pas un paramètre permettant de se positionner plus haut dans les résultats des moteurs de recherche.

En effet, les moteurs affichent des « snippets » en dessous du titre de vos pages. Ils sont constitués soit d’une partie du contenu de vos pages, soit de la meta description de vos pages, soit d’un mix des deux. C’est du moins ce que tend à prouver ce que l’on constate en parcourant les résultats des GYM, ainsi que le brevet déposé par Yahoo, intitulé « Search Summary Result Evaluation Model Methods and Systems« .

On peut donc en conclure que placer des mots clés pertinents dans sa meta description permet d’influencer l’affichage du snippet. Une meta description accrocheuse vous permettra d’attirer plus de clics. Votre trafic s’en ressentira.

Partager cet article
[del.icio.us] [Facebook] [Google] [Technorati] [Email]

La fin du Pagerank Sculpting ?

juin 23rd, 2009

Depuis plusieurs années, beaucoup d’agences de référencement basaient l’essentiel de leurs démarches d’accompagnement sur le pagerank sculpting. Or, celles-ci s’attachaient surtout à colmater les trous par lesquels votre pagerank pouvait fuir, à grands coups de liens en « nofollow ».

Le principe était simple : lorsqu’une page fait 10 liens, 1/10eme du pagerank de la page est transmis aux 10 autres pages liées. L’astuce était donc de mettre quelques liens en nofollow pour être sûr que le pagerank était bien transmis là où vous le souhaitiez.

Or, Google a annoncé par l’intermediaire de Matt Cuts que les liens en nofollow ne permettraient plus de réaliser des actions de Pagerank sculpting. (Instant de terreur chez les spécialistes du référencement). Cette déclaration rend aussi pérenne la technique que des chateaux de sables réalisés à marée basse.

La technique du « bouchage de trous » semble donc vouée à disparaître. Voici ce que l’on pourra en déduire :

  • Il vaut mieux réaliser une arborescence de liens « logique », permettant à Google non seulement d’identifier la structure de votre site mais également les pages les plus importantes. Le pagerank devrait donc suivre vos liens et arriver jusqu’à vos pages les meilleures.
  • Google souhaite limiter les abus. Un site réalisé proprement et avec un contenu de qualité attirera les liens et donc le pagerank sur ses pages intéressantes. Nul besoin de sculpter le pagerank. Attachez vous à rendre un véritable service à l’utilisateur.
  • Utilisez les liens en Nofollow pour un contenu à faible valeur ajoutée pour vos utilisateurs : espace de login, conditions générales, espace presse, etc.
  • Limitez le nombre de liens sur vos pages pour garantir un flux plus important de PR de page à page.

Source image : SandCastleMatt

Partager cet article
[del.icio.us] [Facebook] [Google] [Technorati] [Email]

Les 5 manières de diagnostiquer une pénalité de Google

juin 1st, 2009

Lorsque votre site semble perdre ses positions sur Google, ou que votre nombre de pages indexées sur Google chute, vous êtes probablement pénalisé. Voici donc les 5 manières de diagnostiquer votre pénalité Google :

  1. Lancez la requête [site:yoursite.com] sur Google poyr voir si Google a toujours le même nombre de pages indexées que ce que vous constatiez jusque là.
  2. Allez voir sur le Google Webmaster Tools s’il n’y a pas quelques soucis avec votre site (notamment les duplicate meta et title)
  3. Jetez un oeil sur votre PR dans la Google Toolbar. S’il a changé, et diminué ou s’il s’affiche en gris, voilà le signal qui indique une pénalité.
  4. Lancez une requête Google avec « Le nom de votre site » sans l’extension. Si vous êtes relayés à la 2ème page ou plus, là aussi, c’est que vous êtes pénalisé.
  5. Copiez une longue phrase en provenance de votre site et lancez une requête sur cette phrase. La page sur laquelle vous avez copié cette phrase doit remonter en premier sur Google. Si ce n’est pas le cas, suivez mon regard…

Et la bonne pratique bonus pour déterminer une pénalité Google :

  • Contrôlez de la même manière vos autres sites, car il n’est plus rare que Google prenne en compte les infos liées au WHOIS de votre domaine. Il peut parfois attribuer des pénalités à l’ensemble des sites liés à votre compte.
Partager cet article
[del.icio.us] [Facebook] [Google] [Technorati] [Email]